Logements

Chaque famille devrait avoir un endroit sécuritaire et stable où vivre.

La construction de logements abordables est bon pour les familles, donne un nouveau souffle à nos collectivités et renforce notre économie.

  • La dernière fois qu’ils étaient au pouvoir, Brian Pallister et ses conservateurs ont refusé de construire tout logement social que ce soit. Parce que nous croyons en un Manitoba qui ne laisse personne derrière, notre gouvernement NPD investit plus de 137 millions de dollars pour créer 500 logements sociaux et 500 logements locatifs abordables additionnels, ceci en plus des 3 000 logements qui ont été complétés l’an dernier.

  • Nous gardons la vie abordable pour les familles grâce à des mesures de contrôle des loyers plus fermes, y compris la protection de plus de locataires contre des augmentations substantielles de loyers et la restriction de conversions en condos. Le contrôle des loyers offre plus de stabilité aux familles et nous sommes résolus à le maintenir.

  • Nous aidons à garder l’accès à la propriété abordable en offrant chaque année aux familles jusqu’à 700 $ en crédit d’impôt foncier en matière d’éducation. Les personnes âgées peuvent maintenant recevoir un remboursement s’élevant jusqu’à 1 570 $ — éliminant l’impôt foncier scolaire pour plusieurs d’entre elles.

Nous réalisons qu’il y a plus de travail à faire, mais notre gouvernement NPD s’est engagé à bâtir des logements sécuritaires et abordables pour toutes les familles qui en ont besoin.


Faits et statistiques en matière de logement

Nous devons appuyer les familles qui vivent dans la pauvreté. Nous nous sommes engagés à trouver une solution qui évite de créer un cercle vicieux de la pauvreté et qui aide ceux qui reçoivent l’assistance sociale ainsi que les travailleurs pauvres.

Mais actuellement, la principale menace pour les familles de travailleurs est le plan de Brian Pallister visant à réduire de 550 millions de dollars le budget provincial, deux ans avant qu’il soit prudent de le faire.

Vous n’avez qu’à regarder son bilan : lorsqu’il était ministre au sein du dernier gouvernement conservateur du Manitoba, il a réduit l’aide sociale d’environ 150 $ par mois, a mis en œuvre la récupération de la Prestation nationale pour enfants versée aux parents et a refusé entièrement de construire de nouveaux logements abordables.

Aujourd’hui, son plan est le même : des réductions substantielles des services qui aident les familles manitobaines à rester à l’abri de la pauvreté.


Aider les familles à bas revenu à pouvoir se permettre un logis stable où vivre

L’année dernière, nous avons annoncé un investissement de 20 millions de dollars envers notre programme d’aide au loyer, ce qui augmente de façon importante l’appui en matière de logement pour les personnes qui bénéficient de l’aide social. Les bénéficiaires peuvent aussi continuer à profiter de cette prestation lorsqu’ils font la transition de l’AER à une formation ou à un bon emploi.

Une fois entièrement mise en œuvre, l’aide au loyer s’élèvera à 75 % du loyer médian sur le marché — un élément clé pour les personnes recevant de l’aide sociale qui font la transition au marché du travail.

Nous investissons aussi un total de 402 millions de dollars dans le logement social existant au Manitoba. Au cours de la période de 2014-15 seulement, notre gouvernement a rénové des logis pour presque 5 560 ménages.

Nous avons aussi créé FoyersClés! afin d’augmenter le nombre de logements abordables au Manitoba. Nous accomplissons ceci en appuyant les nouveaux logements de location, les coopératives de logement, le programme d’aide d’accession à la propriété en ce qui concerne le versement comptant pour les acheteurs d’une maison et les suppléments au loyer et les choix en matière de rénovation pour les collectivités éloignées du Nord.

Mohinder Saran, ministre du Logement et du Développement communautaire, donne le premier coup au vieil hôtel Merchants en ruine. Notre gouvernement participe à son redéveloppement en Merchants Corner, un complexe tout nouveau de logements et d’enseignement au cœur du centre ville.

Ajouter plus de protections pour les locataires

  • Nous avons lancé un ensemble de mesures visant à protéger les locataires comportant des mesures rigoureuses visant à contrôler les hausses excessives des loyers et les conversions en condominiums.

  • Nous avons lancé un ensemble de mesures visant à protéger les locataires comportant des mesures rigoureuses visant à contrôler les hausses excessives des loyers et les conversions en condominiums.

    • limitant le nombre de fois que les propriétaires peuvent demander une exemption concernant le contrôle du loyer;

    • nécessitant que les propriétaires paient les coûts de déménagement et des dépenses additionnelles si le locataire doit déménager en raison de rénovations;

    • établissant une formule de calcul du loyer basée sur l’indice des prix à la consommation pour le Manitoba. Cela veut dire qu’il existe maintenant des règlements plus transparents pour limiter le taux d’augmentation des loyers par les propriétaires.

      • Selon cette formule, le taux d’augmentation des loyers pour 2016 a été plafonné à 1,1 % - ce qui fait que les loyers à Winnipeg sont parmi les plus bas au Canada.

  • Grâce à des mesures incitatives, nous encourageons les propriétaires à offrir plus de logements permettant les animaux de compagnie.

Maintenir l’abordabilité de l’accession à la propriété

Au cours de la dernière décennie, nous avons accordé des allègements fiscaux importants sur les propriétés. Selon Statistique Canada, le Manitoba affichait la plus faible hausse au Canada pour l’ensemble des taxes foncières. Elles n’ont augmenté que de 14 % entre 2000 et 2013.

Comparativement, au cours de cette même période, toutes les autres provinces ont affiché des augmentations des taxes foncières plus élevées. En voici quelques exemples :

  • l'Alberta at 66%

  • l'Ontario at 47%

  • la Saskatchewan at 31%

Travailler ensemble

  • Nous avons annoncé des subventions par l’entremise du programme Live Downtown: Rental Development (Vivre au centre ville : développement de logements de location) qui va appuyer les promoteurs dans la création de jusqu’à 900 nouveaux logements locatifs pour des ménages à revenus mixtes au centre ville de Winnipeg.

  • Depuis 2010, notre gouvernement provincial a partagé les coûts avec la Ville de Winnipeg pour fournir plus de 40 millions de dollars en appui à de nombreux projets d’habitation privés dirigés par des promoteurs au centre-ville de Winnipeg. Ce financement est consacré à plus de 1 800 d’unités de logement, dont 250 sont déjà complétées.

  • Nous collaborons avec les secteurs sans but lucratif et privé pour stimuler plus de construction domiciliaire. Notre crédit d’impôt sur le logement accorde aux promoteurs qui construisent des logements locatifs abordables un crédit de 8 % sur leurs coûts de construction.

  • En travaillant avec les entreprises privées, nous élargissons le nombre de logements pour comprendre 4 100 unités dans toute la province.

  • Octobre 2015