Soins dispensés au chevet du malade

Le personnel de première ligne est essentiel à l’amélioration des soins de santé pour tous les Manitobains. Au cours de la dernière décennie, nous avons embauché plus de médecins et d’infirmiers ou d’infirmières que jamais auparavant. L’année dernière, nous nous sommes engagés à ce que tous les Manitobains qui le veulent aient accès à un médecin de famille d’ici 2015.

En 1999, notre gouvernement faisait face à un système de santé en crise : 1 000 infirmières avaient été congédiées et 100 médecins avaient été contraints à quitter la province. Depuis, nous avons ajouté plus de 500 médecins et 3 100 infirmières, mais il reste beaucoup à faire.

Nous nous sommes engagés à élargir les effectifs médicaux en embauchant :

  • 200 plus de médecins;

  • 2 000 infirmières et infirmiers additionnels — 1 000 pour remplacer les infirmières et infirmiers que l’on prévoit prendront leur retraite bientôt et 1 000 autres pour accroître les effectifs;

  • 50 plus d’auxiliaires médicaux;

  • huit pathologistes et deux coordonnateurs du dépistage du cancer;

  • plus d’infirmières praticiennes.

Nous avons également pris l’engagement d’améliorer la formation en accordant 24 millions de dollars en investissements, ce qui comprend :

  • créer 22 nouvelles places de résidence en médecine et 100 places de cours additionnelles pour les infirmiers et infirmières;

  • concentrer davantage nos efforts sur la formation en région rurale;

  • doubler les places de cours pour les infirmières praticiennes de neuf à 18;

  • élaborer un programme de doctorat en sciences infirmières pour enrichir la faculté qui forme les infirmiers et les infirmières;

  • offrir une formation gratuite aux médecins et aux infirmières praticiennes qui travailleront dans une collectivité rurale;

  • fournir des occasions de formation additionnelles pour les technologues et les ambulanciers et ambulancières paramédicaux dans des établissements d’enseignement postsecondaire.

Depuis 1999, nous avons augmenté d’environ 60 % les places de formation en médecine, qui se chiffrent à 110 aujourd’hui, et nous avons établi des remboursements des frais de scolarité et des subventions de recrutement pour encourager plus de médecins à établir leur pratique dans notre province.


Mise à jour : mars 2013